Vous êtes ici
12/09/19
17:24

Booba, Kaaris : "l'octogone" une communication coup de poing

La sortie du clip du rappeur Booba, dont le tournage a été perturbé par une fusillade, fait écho aux nombreuses altercations avec son rival Kaaris. Par l’usage des réseaux sociaux, ils semblent avoir mis en place des stratégies bien huilées pour promouvoir « l’octogone ».

Booba (en haut) et Kaaris (en bas)./ Photo CC BY-SA 4.0 Arnaud.scherer et CC BY-SA 2.5 GrandCelinien

« Ne crois-tu pas que je sais ce que je fais. » Par ces mots, Booba débute son nouveau morceau «  Glaive ». Après la fusillade survenue à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pendant le tournage du clip, le rappeur évoque l'événement dans une vidéo. Les sept ans de clash, avec son homologue Kaaris, pourraient se solder par le désormais célèbre « octogone » : combat de l’année qui agite les fans de rap.

Booba et Kaaris : une collaboration éphémère

Booba, de son vrai nom Elie Yaffa, est une star du rap français. Ses textes bruts et violents ainsi que son personnage ultra viril font son succès. En 2012, il offre l’opportunité à Okou Armand Gnakouri, originaire de Sevran, plus connu sous le nom de Kaaris et jusqu’alors méconnu, d’éclore en collaborant avec lui, sur le titre « Kalash ». La carrière de Kaaris décolle, il passe de simple quidam à rappeur incontournable. L’idylle entre les artistes ne dure pas très longtemps, Kaaris sort son premier album Or Noir en 2013, un carton avec plus de 130 000 exemplaires vendus. Dans la culture rap, la compétition est omniprésente, et le rappeur de Sevran veut être le numéro un. Il lance une pique à son mentor dans un freestyle à Skyrock : « T'es numéro un donc je n'ai pas le choix, je vais attendre que le soleil soit assez haut dans le ciel que tous me voient tuer le roi. » Booba se sent visé, le clash est lancé.

 

L’octogone : un feuilleton qui suscite l’attention

Depuis, les deux stars se répondent à coups de publications sur les réseaux sociaux, vidéos, insultes, montages et le 1er août 2018, ils se croisent à l’aéroport d’Orly, s’ensuit une confrontation physique en groupe. La scène est filmée par des personnes présentes dans le hall et publiée sur Snapchat, reprise sur Twitter, les rappeurs sont interpellés et placés en détention. L’altercation est reprise par tous les médias nationaux et met sous le feu des projecteurs les deux artistes.

Quelques temps après sa sortie de prison, Booba retombe dans ses travers, d’abord par une phrase dans sa chanson “Sale Mood”: «  On s’est croisé à Orly Ouest, personne n’a pris l’avion. » Et le 25 décembre, le duc de Boulogne propose un combat de MMA ( Mix martial arts)  à Kaaris dans une vidéo Instagram.« Ok, Armand, j’te propose un octogone sans règle. » Le MMA est l’un des sports les plus suivis de la planète, les deux adversaires s’affrontent dans une cage, et tous les coups sont permis. Un choix judicieux d’un point de vue marketing. Un combat de rue encadré, générant un show et un business est un moyen idéal pour des rappeurs de régler un différend. Symbole de virilité et de puissance, ce sport reflète la compétition et la violence indue dans le rap. Le « trashtalking », c’est-à-dire l’art de provoquer son adversaire avant le match, règne en maître dans ce sport, un moyen de faire monter la pression et susciter l’attention. Et les deux rappeurs ne sont pas avares de piques. De plus, le MMA est interdit en France. Tout est réuni pour combler les fans.

Kaaris menace Booba en 2014 dans une vidéo devenue virale

L’art du teasing

Le retentissement médiatique de cette vidéo est telle que le mot « octogone » rentre dans le langage populaire. Les mois défilent et l’organisation du combat se fait par vidéos interposées entre Booba et Kaaris. La signature du contrat est digne d’une série avec sa succession d’épisodes, de rebondissements. Kaaris signera-t-il le contrat ? Quelles clauses? Quelle pays va organiser le combat ? Quelle ville va l’accueillir ? Quel promoteur touchera le pactole ? Finalement, une date est trouvée mais aucune ville n’a encore accepté d’accueillir les deux adversaires. Le 21 août 2019, Booba et son équipe tourne un clip à Aulnay-sous-Bois, une fusillade éclate, une personne est blessée. Comme à son habitude, le rappeur retourne la situation à son avantage et son nouveau clip « Glaive » débute par les journaux télévisés évoquant la fusillade. Les internautes s’enflamment et n’attendent plus qu’une chose : la confrontation.

Maxime Arnoult

 

Imprimer la page

Fil info

16:05
Culture

La mairie de Paris a annoncé l'inauguration de la controversée sculpture du « Bouquet de Tulipes », de l'artiste Jeff Koons, le 4 octobre.

15:19
Culture

Le photographe et cinéaste américain Robert Frank est mort à l'âge de 94 ans.

15:28
Culture

Radio France veut être la "maison des nouveaux talents" et va créer son propre festival en 2021, annonce le nouveau directeur Didier Varrod.

14:55
Culture

L'écrivain Santiago H. Amigorena, 57 ans, a remporté lundi le convoité prix des libraires de Nancy pour son roman "Le ghetto intérieur".

15:31
Culture

La Fox a annoncé une 31e et une 32e saison pour la série de Matt Groening, Les Simpsons.

10:00
Culture

La série Canal+ "Vernon Subutex" sera projetée en avant-première à Canneseries, festival international qui se tiendra du 5 au 10 avril

12:44
Culture

Le chanteur Rachid Taha est décédé d'une crise cardiaque dans la nuit de mardi à mercredi.

11:35
Culture

La romancière belge Adeline Dieudonné lauréate du prix du roman Fnac avec "La vraie vie".

17:26
Culture

Atteinte d'une tumeur, Véronique Sanson annule ses concerts.

15:49
Culture

Un nouveau théâtre ouvre à Paris ce soir. Le Scala renaît de ses cendres grâce à Frédéric et Mélanie Biessy.