Vous êtes ici
09/02/22
15:59

Del Potro, le plus humain des extraterrestres

À 33 ans, le tennisman argentin a probablement joué le dernier match de sa carrière mardi à Buenos Aires. En larmes au moment de son dernier jeu, l’ex-numéro 3 mondial aura eu une carrière minée par les blessures sans lesquelles il aurait pu triompher davantage.

Juan Martin Del Potro aura remporté un Grand Chelem dans sa carrière, l'US Open en 2009. © Yann Caradec

Sur le court Guillermo-Vilas (Buenos Aires) planait une atmosphère d’adieu. Juan Martin Del Potro ne nous gratifiera plus de son coup droit dévastateur, de son intelligence tactique et de son cœur autant hors-normes que sa résilience, sur les courts de tennis du monde entier. Car, hormis une énième intervention chirurgicale miraculeuse, l’Argentin ne sera plus un joueur de tennis. Mardi, l’inéluctable n’a pu être retardé. Sur la terre battue de ses jeunes années, Del Potro s’est incliné face à Frederico Delbonis (1-6/3-6) - son compatriote avec lequel il a soulevé la Coupe Davis en 2016 - laissant ses proches et le public argentin orphelins de son héros.

« Aujourd'hui, j'ai donné tout ce que j'avais, jusqu'au dernier point. Je suis heureux parce que mon dernier match, probablement, a eu lieu sur un court et pas en donnant une conférence de presse, a-t-il expliqué au public qui l'a acclamé. À vrai dire, c'est un moment que je n'aurais jamais voulu voir arriver. Je pense avoir réalisé tous mes rêves en matière de tennis », déclarait-il en sortie du match. Au début de la semaine dernière, tout le monde se réjouissait de voir « la Tour de Tandil » giflant la balle à l’entrainement. Les plus pessimistes y voyaient un joueur fragile, dont le genou était drapé d’un ruban adhésif, protégeant sa rotule meurtrie.

Un joueur au coup droit et à la coordination main-oeil uniques

« Del Po » est considéré comme simple humain aux côtés de mastodontes du Big 3, Federer, Nadal et Djokovic. Un mythe en partie erroné. Quand il est en pleine possession de ses moyens physiques, rien de ce que fait Del Potro n’est normal. La puissance de son coup droit est l’attribut dont on parle le plus régulièrement. Mais il ne peut être résumé à cela. Sa coordination main-oeil est quasi unique sur le circuit professionnel, la variété de son revers et son mental aussi solide que le Cerro Hornocal, chaîne de montagnes au nord de son pays natal, lui ont permis de s’asseoir à la table des joueurs majeurs de sa génération.

Sa dernière grande saison remonte à 2018. Entrée dans le top 3 mondial, titre à Indian Wells - son seul Masters 1000 -, demi-finale à Roland-Garros, quart à Wimbledon et finale à l’US Open. Pourtant, ses trois opérations au poignet gauche entre 2014 et 2015 l’ont obligé à modifier son revers, en privilégiant des coups slicés et à plat pour protéger les os, ligaments, tendons de son bras endolori. Des capacités d’adaptation extraordinaires n’ont pas affecté ses performances sportives. Federer, Nadal, Djokovic ou Wawrinka ont tous été victimes du Del Potro 2.0. Andy Murray, ancien numéro 1 mondial qui tente de subsister sur le circuit après une lourde blessure à la hanche souligne « la puissance phénoménale, jamais vue sur le circuit de l’Argentin. Son coup droit était incroyable. C'était un joueur très intelligent aussi, et je ne pense pas qu'on en parle assez, parce qu'il était si puissant par ailleurs. »

Des blessures à répétition

Son habileté sur chacun de ses coups, son instinct d’exception ont fait espérer un retour en grâce, tant il a pu jouer l’un de ses meilleurs tennis après opérations. Mais sa dernière blessure au genou est celle de trop. Quatre nouvelles interventions chirurgicales auront eu raison de lui.

Les blessures de Del Potro obligent à s’interroger sur ce qu’il aurait pu être. Cinquième élément derrière Federer, Nadal, Djokovic et Murray ? Il en avait toutes les capacités. 22 trophées en simple, dont un Grand Chelem, l’US Open en 2009, interrompant la mainmise de Federer sur la saison. Il restera dans l’histoire comme étant le seul homme à avoir battu le Suisse après avoir été mené deux sets à un en finale d’un tournoi du Grand Chelem. Faisant de lui le seul non-européen à gagner un Majeur depuis 2004 et le titre de son compatriote Gaston Gaudio à Roland-Garros. Il ne restera pas dans les mémoires pour sa constance mais plus pour ses pics de performance. Des coups droits et des services qui ont martyrisé, entre autres, les trois plus grands joueurs de l’histoire : 17 victoires contre le Big 3 de Federer, Nadal et Djokovic, et 20 si l’on inclut Murray dans le Big 4.

Sa personnalité à la fois douce et passionnée a charmé les fans. Une icône sportive et source d'inspiration sud-américaine, qui se dresse pour briser l'hégémonie européenne sur le tennis masculin de l'après-2000. Il est aussi aimé par ses collègues du circuit qui voient en lui une source d’inspiration. Pas un seul joueur ne dira de mal de lui. James Blake, ex-joueur de tennis américain rappelait sur son compte Twitter que lors du dernier match de sa carrière, le tennisman argentin avait attendu pendant une heure dans le vestiaire afin de le réconforter. Neuf ans plus tard, Juan Martin Del Potro s’apprête à raccrocher la raquette, acclamé, adulé et adoré.

Hadrien Hubert

Imprimer la page

Fil info

16:12
Sport

JO 2022 : nouvelle journée sans médaille pour la France

15:15
Sport

Maltraitance animale: le joueur de foot Kurt Zouma jouera le prochain match face à Leicester (entraîneur)

11:04
Sport

JO : la Norvégienne Marte Olsbu Roeiseland remporte le sprint de biathlon, les Françaises loin du podium

10:51
Sport

JO : le Kremlin dit "soutenir entièrement" la patineuse Valieva accusée de dopage

10:22
Sport

Six équipes françaises seront au départ du prochain Tour de France, annoncent les organisateurs

09:20
Sport

JO : la patineuse russe Valieva soupçonnée de dopage

13:33
Sport

JO-2022: les Etats-Unis champions du saut acrobatique par équipes

10:20
Sport

JO-2022: la fondeuse norvégienne Johaug double l'or avec le 10 km classique

09:23
Sport

Dopage : la patineuse russe Kamila Valieva contrôlée positive, la Russie potentiellement privée du titre aux JO

09:11
Sport

L'Américain Nathan Chen sacré champion olympique de patinage artistique aux JO de Pékin

16:10
Sport

Le footballeur Kurt Zouma a été sanctionné de la "plus grosse amende possible" après la vidéo où il maltraite son chat

11:49
Sport

JO de Pékin : Roxana Maracineanu, positive au Covid-19, ne sera pas remplacée par un autre membre du gouvernement à Pékin

09:02
Sport

JO de Pékin : Une sixième médaille pour la Française Chloé Trespeuch. Elle décroche l'argent en snowboard cross

17:45
Sport

Basket : la SIG Strasbourg devra se passer de Jaromir Bohacik pour le match de ce mardi