Vous êtes ici
08/03/13
16:17

Pinar Selek et la journée de la lutte des femmes

Pour Pinar Selek l'égalité des droits ne suffit pas, elle revendique également la justice et la liberté. Photo David Métreau

 

À l'occasion de la journée internationale du droit des femmes, Cuej.info a rencontré la sociologue Pinar Selek. Condamnée à la prison à perpétuité pour «terrorisme» par la Turquie son pays d'origine, la chercheuse continue à œuvrer dans les mouvements féministes, depuis Strasbourg où elle est doctorante.

 

Pinar Selek ne considère pas le 8 mars comme la journée de la femme, mais comme la journée de la lutte des femmes : « Ce n'est pas seulement un jour pour offrir des fleurs aux femmes. Historiquement c'est une journée de résistance, qui a continué de différentes manières dans le monde entier. C'est tous les jours le 8 mars pour les femmes, parce que les luttes sont quotidiennes».

 

 

Le détournement commercial de la journée de la femme, la sociologue ne s'en étonne pas :

« Les capitalistes utilisent toutes les valeurs, il faut faire des choses pour dépasser cet obstacle. »

 

Pour la militante, l'amélioration des égalités de droits entre hommes et femmes ne suffit pas. Cela cache le vrai problème : « les institutions qui reproduisent les rapports de domination. »

 

« C'est la liberté qui est importante, affirme Pinar Selek. La lutte ne doit pas séparer égalité, liberté et justice.»

 

 

 

 

Les femmes ne sont pas non plus égales entre elles

 

Pour Pinar Selek, les questions d'inégalités ne sont pas seulement celles entre hommes et femmes: « Les femmes ne sont pas égales entre elles. Il y a des femmes pauvres, riches, des différences de classe, d’ethnie, de race, d'orientation sexuelle. Il est important de voir les articulations des relations de pouvoir, pour vraiment créer une égalité entre les femmes dans toutes les sociétés. Les luttes pour les libertés ne doivent pas se cloisonner. »

 

 

La native d'Istanbul n'a jamais voulu être un modèle : « C'est dangereux pour la société une héroïne. Ça nous pèse, nous nous sentons plus faibles quand nous les voyons. Finalement, nous sommes toutes des héroïnes, parce que dans cette société hiérarchisée, capitaliste, pour survivre, ils faut être une héroïne. C'est aussi vrai pour les hommes. »

 

David Métreau

 

 

Imprimer la page

Fil info

13:45
Strasbourg

Le festival européen du film fantastique de Strasbourg commence ce vendredi 10 septembre

10:51
Strasbourg

Au Zénith, plus de 100 entreprises se réunissent ce mercredi 8 septembre pour un événement de Job Dating.

14:21
Strasbourg

Les 150 Afghans arrivés à Strasbourg le 26 août dernier terminent leur quarantaine ce mardi.

09:00
Strasbourg

Le Webex de Cuej.info revient pour une nouvelle saison !

12:17
Strasbourg

La Ville de Strasbourg a annoncé la création de 100 places d’urgence supplémentaires.

10:38
Strasbourg

Plusieurs groupes, dont les Gilets jaunes appellent à manifester pour réclamer le retour des libertés samedi à Strasbourg.

10:18
Strasbourg

Un collectif de "citoyens en colère" appele à manifester ce samedi à Strasbourg contre, entre autres, le projet de loi sécurité globale.

16:31
Strasbourg

Les rencontres de la phase de groupes et deux quarts de finale de l'Euro 2021 de Basket se dérouleront dans la capitale alsacienne.

15:45
Strasbourg

L'Université de Strasbourg a publié sur Twitter une image du nouveau planétarium, qui devrait ouvrir en 2022.

14:39
Strasbourg

Une plantation de cannabis découverte lundi sur l'île du Rohrschollen. Un homme de 57 ans interpellé.

14:36
Strasbourg

Selon le syndicat Force Ouvrière, les urgences du CHU sont saturées. Les raisons : fermeture d'une centaine de lits, manque de personnel.

13:09
Strasbourg

La rive du Rhin désormais exclue du port du masque obligatoire à Strasbourg.

10:38
Strasbourg

L'équipe de France de foot espoirs jouera en octobre à la Meinau, à Strasbourg, en vue de l'Euro 2021

15:13
Strasbourg

Rassemblement devant le Conseil de l’Europe pour la libération du leader kurde Abdullah Öcalan, emprisonné en Turquie.

12:25
Strasbourg

L'homme, d'une quarantaine d'années, tombé dans l'Ill mercredi soir au niveau du pont du Marché reste introuvable.