Vous êtes ici
08/09/21
17:11

Au Mexique, l'avortement dépénalisé, mais pas encore légal

Avorter ne pourra plus être interdit dans l'ensemble du pays. Une victoire qui ouvre doucement le droit à l'avortement.

Avec la décision de la Cour suprême, le droit à l'avortement s'ouvre à l'ensemble du pays. © ProtoplasmaKid / CC BY SA-4.0

Au Mexique, l'avortement n'est plus un crime. Mardi 7 septembre, la Cour suprême a jugé qu'interdire ce droit à une femme était inconstitutionnel. Sa décision s'appliquera à l'ensemble du pays où, jusque-là, la plupart des États l'interdisaient.

Qu'a décidé la Cour suprême ?

La Cour jugeait le code pénal de l'État de Coahuila, qui punissait jusqu'à trois ans de prison les femmes se faisant avorter. Elle a considéré ces sanctions inconstitutionnelles et les a invalidées. Le juge de la Cour, Fernando Franco Gonzalez Salas, a déclaré auprès du journal La Jornada que la Constitution protège le droit à l'avortement en début de grossesse, si le fœtus n'est pas viable, si la santé de la mère est en danger ou si elle est enceinte contre son gré.

Que va changer sa décision ?

L'IVG reste interdite dans les codes pénaux de 27 autres États. Mais la justice fédérale pourra, soit annuler une procédure en justice contre une femme qui a avorté, soit ordonner à un établissement de santé de pratiquer l'intervention.

L'État de Coahuila où les articles du code pénal ont été invalidés est frontalier du Texas. Certains imaginent déjà la possibilité que des femmes de cet État américain, où le droit à l'avortement va être considérablement restreint, viennent au Mexique pour recourir à une IVG. 'état>

Quelle était la situation avant ?

Le Mexique est un pays où la religion catholique est majoritaire à 77,7 %. Avec sa construction fédérale, les 32 États du Mexique établissent leurs lois de façon indépendante. Seuls quatre États autorisaient l'avortement avec un délai de douze semaines de grossesse, dont celui de Mexico où il est accessible gratuitement dans les cliniques de la mairie, pour toutes les Mexicaines.

D'après la juge Ana Margarita Ríos Farjat, 350 000 à un million d'IVG sont pratiquées chaque année au Mexique. L'avortement non médicalisé y est la quatrième cause de décès maternel, selon le Groupe d'information sur le choix reproductif (GIRE) (https://reproductiverights.org/fr/) qui lutte pour le droit à l'avortement.

Laura Remoué

[ Plein écran ]

Carte de l'avancée du droit à l'avortement en Amérique centrale et du sud. © Laura Remoué

Imprimer la page

Fil info

16:34
Monde

49 français et leurs familles ont embarqués dans un vol depuis Kaboul

16:32
Monde

Covid-19: Le gouvernement togolais a décidé de fermer les églises, mosquées et temples vaudou pour un mois à compter de vendredi

15:12
Monde

La France a accueilli les deux athlètes paralympiques afghans, évacués après les Jeux

14:43
Monde

Après 25 ans, le Pérou rétablit ses relations diplomatiques avec la République sahraouie

14:36
Monde

Europa-Park est élu meilleur parc de loisirs du monde pour la 7ème fois

14:05
Monde

Quatre personnes ont été condamnées à mort au Cameroun pour le meurtre de sept écoliers en zone anglophone

13:47
Monde

L'Union africaine suspend la Guinée de ses activités et organes de décision après le coup d'Etat de dimanche 5 septembre

13:44
Monde

Plusieurs morts en Birmanie après des affrontements entre l'armée et des miliciens

13:43
Monde

Le Liban a un nouveau gouvernement, après 13 mois d'attente. Le Premier ministre est Najib Mikati

11:05
Monde

L'ex président socialiste du Portugal, Jorge Sampaio, est décédé à l'âge de 81 ans

10:44
Monde

La Russie annonce avoir abattu deux "terroristes" présumés au Daguestan

09:53
Monde

Nouvelles arrestations de proches de Palestiniens évadés d'une prison d'Israël

09:48
Monde

Le prix Nobel de la paix 2018, Denis Mukwege, demande la création d'un tribunal international pour la République démocratique du Congo

09:11
Monde

Le gazoduc russo-allemand Nord Stream 2 est "entièrement achevé" selon l'entreprise Gazprom

17:04
Monde

Espagne : Près de 800 personnes évacuées après un feu de forêt dans le sud du pays